Fiche N° 2 : Organisation de chantier

Organisation de chantier : Principe


Préparer et organiser son chantier permet de travailler dans de bonnes conditions. Cela limite les imprévus et facilite l’avancement des travaux. Une réflexion préalable est nécessaire. Tout ceci doit se préparer avant tout engagement du chantier. Bien organiser son chantier contribue à sa réussite. Parallèlement, un Plan de Prévention des Risques sera réalisé.


Mode opératoire


5 domaines sont à prendre en compte :
 
1. L’organisation du travail
Réaliser un planning de suivi du chantier.

Utiliser les plans d’ensemble pour définir notamment la zone de travail, les zones de stockage et la circulation du matériel.

En effet, différentes catégories d’engins peuvent être amenées à circuler : du matériel de terrassement jusqu’aux camions de livraison. Il convient en conséquence de prévoir les zones d’accès, de circulation et de manoeuvre.

TéléchargerPlanning de suivi de chantier
 

Cliquez pour agrandir

2. Les matériaux et leur zone de stockage.
Pour la bonne conduite du chantier, tous les matériaux doivent être directement  accessibles sans qu’il soit nécessaire d’en déplacer certains. La multiplication des manipulations prend du temps et peut générer des accidents. Les zones de stockage ne doivent pas être multipliées et ni dispersées.
 
3. Le matériel
Un chantier implique souvent l’emploi de matériel spécifique. Pour avoir l’engin adapté, prêté ou loué, il faut avant tout bien définir ses besoins (voir fiche N°8).


Cliquez pour agrandir


4. 
L’environnement – co-activité
Le chantier doit être signalé par un panneau (permis de construire). Il sera clos pour éviter toutes incursions (personnes, animaux, etc.) qui pourraient le perturber et engendrer des dégradations voire des accidents. Une clôture de pâture peut être utilisée pour délimiter physiquement le chantier. L’activité de l’exploitation (collecte du lait, livraison d’aliments, etc.) doit être aussi prise en compte.
 
5. La main d’œuvre - son nombre et ses compétences.
Pour chaque étape du chantier, prévoir le nombre de personnes suffisant ainsi que sa durée. A titre d’exemple, pour l’élévation de 5 fermes de charpente (10 mètres de portée), il faut prévoir 3 personnes en moyens humains et 8 heures de travail (source Chambre d’Agriculture du Calvados).


En savoir plus…


- Aide mémoire BTP Prévention des accidents du travail et maladies professionnelles dans le bâtiment et les travaux publics - INRS - 2002
- Conseils de sécurité - Bâtiment et travaux publics - OPPBTP - 1997
- Guide de réalisation d’un bâtiment en auto-construction – Chambre d’agriculture du Calvados - 2004
- BATIPRIX - GROUPE MONITEUR - Publication annuelle


Version imprimable
 

Découvrir une autre fiche technique











POUR EN SAVOIR +

Equipe Bâtiments 02 31 70 25 55 Courriel